Skip to content

La restauration des berges et la protection du cours d’eau

La vallée de la Hem est encadrée par une ceinture de coteaux calcaires et offre des paysages diversifiés comme les crêtes boisées, pelouses calcicoles ainsi que les fonds de vallées avec un bocage relativement dense et des prairies humides.

Les rivières comptent parmi les milieux naturels remarquables du Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale. Elles façonnent les vallées et sont reconnues de grande qualité paysagère et patrimoniale. Cependant, depuis plusieurs siècles, l’homme a utilisé l’eau et son énergie pour un usage économique. Pour cela, il a aménagé les cours d’eau : rectification du lit, création de digues et d’ouvrages hydrauliques, curage du cours d’eau, etc. Tous ces travaux ont appauvri le milieu et l’ont rendu uniforme, le banalisant et amoindrissant la diversité biologique des cours d’eau.

Afin de restaurer ou de réduire les impacts de ces perturbations, le SYMVAHEM met en œuvre, depuis 2015, des actions d'aménagement des berges et du lit des cours d'eau. Ces actions se font avec des propriétaires et exploitants volontaires. Le coût des travaux est pris en charge à hauteur de 90 % par l’Agence de l’eau Artois-Picardie et le Conseil régional des Hauts-de-France.

En parallèle, le SYMVAHEM et le Parc naturel régional ont signé une convention de partenariat avec la Fédération des Associations Agréées pour la pêche et la Protection du Milieu Aquatique (FDAAPPMA62) pour que celle-ci participe à la réalisation des actions inscrites dans le Plan de gestion de la Hem et de ses affluents.

Sur 4 années, les programmes de restauration des berges ont notamment permis la mise en place de

0 km

de clôtures

0

systèmes d'abreuvement

0 km

de ripisylve

0 m

de protection de berge en génie végétal
Avant Après