Skip to content

Réduction de la vulnérabilité du bâti

Lors d’une inondation, il est important d’identifier :

• la hauteur d’eau
• la durée de submersion.

En effet la durée de submersion joue un rôle important sur l’aggravation des dégâts en cas d’inondation de longue durée. Plus l’eau est présente dans l’habitation et plus elle favorise la diffusion de l’humidité dans les murs.

L’identification de ces facteurs permet d’établir la meilleure stratégie pour limiter les dommages des habitations.

Lorsqu’une habitation se situe en zone inondable ou a déjà été inondée, deux stratégies sont possibles pour réduire sa vulnérabilité :

Résister :

Empêcher l’eau de pénétrer dans le bâtiment en rendant les ouvertures étanches.

resister

Céder :

Laisser entrer l’eau dans le bâtiment et prendre toutes les mesures nécessaires pour limiter les dommages et réduire le temps de retour à la normal.

ceder

Suite aux dommages importants des inondations d’août 2006 et de novembre 2009, les élus ont décidé d’agir et de développer une politique de réduction de la vulnérabilité aux inondations.

En 2012, un inventaire des habitations les plus touchées par les inondations a été réalisé.

187 habitations dans 11 communes ont été identifiées.

Des visites ont permis d’étudier la faisabilité de la mise à disposition de barrières anti-inondations.
Pour un grand nombre d’habitations les barrières anti-inondations ne permettent pas de répondre à la problématique locale des inondations parce que l’eau s’infiltre soit par le sous-sol soit par les canalisations.

Une convention a été établie entre le SYMVAHEM et les propriétaires pour qu’ils puissent bénéficier d’une mise à disposition des barrières anti-inondations.

70 habitations dans 9 communes ont été équipées.

Le SYMVAHEM a fait l’acquisition de :
-        161 barrières Floodgate permettant de protéger les ouvertures jusqu’à 1,50m
-        36 barrières MSEI permettant de protéger les ouvertures supérieures à 1,50 m"

Les propriétaires ayant bénéficié de barrières anti-inondations sont responsables du stockage et de l'entretien du matériel mis à disposition mais doivent aussi prévenir le SYMVAHEM en cas de changement d'occupant.