Skip to content

L'hydraulique douce

Afin de maîtriser les ruissellements d'origine agricole et de lutter contre l'érosion des sols, des programmes de mise en place d'aménagements légers d'hydraulique douce sont engagés.

Il s'agit d'implanter des aménagements paysagers (fascines, haies, bandes enherbées) qui permettent de réduire la fréquence et l'intensité des inondations et des coulées de boue en tête de bassin versant, de limiter l'érosion des sols. De plus, ces linéaires confortent et recréent un maillage bocager permettant ainsi l’amélioration de l’état de conservation des habitats naturels et des espèces.

Ces programmes sont menés de manière cohérente, d'amont à l'aval, à l'échelle des sous bassins versants en s'appuyant sur le volontariat des exploitants agricoles qui acceptent, après concertation, la mise en place d'ouvrages sur leurs parcelles.

Retenue de limons par une fascine à Alembon

Ainsi, il est possible de restaurer un maillage paysager jouant un rôle complémentaire aux actions agronomiques entreprises par les agriculteurs sur leur exploitation (couverture des sols, travail du sol, rotation des cultures, ...) et aux programmes de gros travaux de lutte contre les inondations qui permettent de gérer des précipitations de plus forte ampleur.

Plan de gestion entretien et restauration :

Pour assurer la pérennité des ouvrages anti érosifs, des programmes d’entretien et de restauration sur 3 ans sont engagés. Ils permettent de gérer les ouvrages des programmes d'hydraulique douce, mais aussi ceux implantés dans le cadre de projets de remembrement.
Le SYMVAHEM propose de conventionner avec les AFR (association foncière de remembrement) pour reprendre la maîtrise d’ouvrage des haies et fascines.

L’animateur du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale porte alors un appui technique pour la mise en œuvre de ce programme. Pour assurer un bon fonctionnement hydraulique, certains aménagements paysagers nécessitent un entretien particulier.

En effet, pour favoriser le développement racinaire d’une haie après son implantation, plusieurs tailles doivent être réalisées. Les fascines doivent aussi régulièrement être regarnies en fagots pour assurer leur fonction de filtre lors de fortes pluies et ainsi retenir les terres agricoles. Les plants et pieux morts sont remplacés de façon à assurer des linéaires fonctionnels.

Il est indiqué dans les conventions établies avec les agriculteurs, que l’entretien et la restauration sont assurés 5 ans après la mise en place des aménagements. Une fois cette période passée, l’entretien revient à la charge de l’exploitant. Cependant, si le développement des ouvrages n’est pas assez satisfaisant, le SYMVAHEM pourrait proposer un avenant aux conventions pour continuer à assurer une gestion des ouvrages sur une période donnée de 3 ans.

0 km2

de bassin versant

0 m

de fascines

0

ouvrages gérés

0 km

de haies

Les différents programmes :

  • Programme de travaux 2013 (Cartographie des ouvrages « carte 1 »)
  • Programme d’entretien et de restauration sur 3 ans 2015 - 2017
  • Programme de travaux 2017 (Cartographie des ouvrages « carte 2 »)
  • Programme agroécologie 2018
  • Programme d’entretien et de restauration sur 3 ans 2018 - 2020
  • Programme agroécologie 2019 – 2021