Skip to content

Le rétablissement de la continuité écologique

La continuité écologique

La continuité écologique désigne la libre circulation de l’eau, des espèces et des sédiments dans les cours d’eau.

Concrètement l’objectif est de permettre l’accès aux zones de reproduction, de croissance, d’alimentation, d’abri, etc., à l’ensemble des organismes vivants et notamment pour les poissons migrateurs tels le saumon, la truite ou encore l’anguille. Pour les sédiments, il s’agit de permettre leur circulation afin d’en avoir une quantité suffisante sur l’ensemble du linéaire pour éviter les effondrements de berges, l’assèchement des zones humides et l’enfoncement de la nappe. Le transit sédimentaire est une dynamique naturelle des cours d’eau qui permet également d’avoir des habitats de qualité nécessaires à la vie aquatique.

Contexte des rivières de la vallée de la Hem

La Hem est un cours d’eau de première catégorie piscicole. Des Truites de mer et des Lamproies fluviatiles y sont régulièrement observées. De plus les anguilles ont colonisé une grande partie du linéaire et on les retrouve sur les affluents en amont.

En dehors des écluses (portes à flots) de Gravelines, il n’existe aucun ouvrage hydraulique pour arriver à la Hem principale. Sur la Hem et ses affluents se trouvent de nombreuses zones de frayères potentielles pour les salmonidés (Truite Fario, Truite de mer et Saumon d’Atlantique).

Ces différentes observations laissent à penser que la rivière possède toutes les qualités pour accueillir des grands migrateurs.

Cependant, en 2012, 179 ouvrages ont été recensés et réduisent ainsi fortement les déplacements des espèces et des sédiments.

Depuis février 2013, une évolution réglementaire (article L.214-17 du Code de l’environnement) a classé la Hem et ses affluents en 2 listes.

  • La première (Liste 1) interdisant de construire de nouveaux ouvrages constituant des obstacles à la continuité écologique sur la Hem et ses affluents.
  • La seconde (Liste 2) imposant aux propriétaires d’ouvrage d’aménager leur ouvrage avant 2018 afin de le rendre franchissable. Cette liste concerne les ouvrages présents sur le tronçon de Polincove à Audenfort à Clerques.

C'est dans ce cadre, que le SYMVAHEM accompagne depuis 2012 les propriétaires d'ouvrages volontaires pour rendre franchissable ces obstacles.

Les travaux réalisés depuis 2014

0

ouvrages hydrauliques

0

ouvrages infranchissables

0

ouvrages aménagés
liste 2

0

ouvrages aménagés sur les affluents

Ces travaux ont permis de restaurer la continuité écologique sur 21,4 km de cours d’eau.

Ils ont été financés à 100% grâce à des cofinancements de l'Union européenne avec le Fonds Européen de Développement Régional, l'Agence de l'Eau Artois Picardie, le Conseil Régional des Hauts de France ou encore le Conseil Départemental du Pas-de-Calais.

Ils ont pu voir le jour, grâce au partenariat spécifique entre le SYMVAHEM, le Parc Naturel Régional et  la Fédération des Associations Agréées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (FDAAPPMA62) qui permet aux structures de travailler main dans la main sur un même territoire de manière cohérente.

Tout au long des projets, le SYMVAHEM peut également compter sur ses partenaires techniques :

  • La Direction départementale des Territoires et de la Mer (DDTM)
  • L’Agence Française pour la Biodiversité (AFB)
  • L’Agence de l’Eau Artois-Picardie (AEAP)
  • La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL)